CRISES D’ANGOISSE
Spiritualité

Les crises d’angoisse sous l’angle de la spiritualité

Les crises d’angoisse…

Voilà un vaste sujet, délicat à traiter car il touche énormément de monde et, selon où on se situe dans l’évolution de cet « état », on peut être soit positif et combatif, soit totalement désespéré et à bout de force.

J’ai connu les 2 et tous les intermédiaires !

Nous avons été nombreux à le vivre, ce mal du siècle, très méconnu des professionnels de santé « classiques ». Ici, nous allons l’aborder d’un point de vue holistique et ainsi nous ouvrir à d’autres horizons, plus subtils, qui viendront enrichir notre regard sur cette épreuve qui nous est donnée de vivre.

1/ Qu’est-ce-qu’une crise d’angoisse (ou attaque de panique) ?

Je dirais que c’est un état de peur, malaise, panique ou terreur (selon l’intensité) qui touche les 3 corps (physique, émotionnel et mental).

C’est ponctuel et ça se déclenche, c’est important à savoir, avec ou SANS raison apparente (ex : réveil en pleine nuit par une crise).

– Différence entre l’angoisse et l’anxiété :

L’angoisse se traduit par des symptômes physiques, l’anxiété est psychologique.

– Symptômes :

Ils sont physiques ET psychologiques, le corps entier est en alerte : palpitations, tachycardie, sueurs, frissons, hyperventilation, tremblements,  vertiges, pensées de peurs, impression de devenir fou, de perdre le contrôle, et de nombreux autres…

– Qui est touché ?

N’importe qui ! Cela peut toucher tout le monde, c’est très fréquent (20% de la population), avec plus de femmes que d’hommes.

2/ Comment sortir des crises d’angoisse ? Témoignage d’une ex-angoissée

– Les outils :

Je ne me suis jamais tournée vers les médicaments car pour moi il ne fait aucun doute qu’ils ne soignent pas, ils effacent un symptôme.

Par contre, j’ai expérimenté beaucoup d’outils alternatifs, et ils m’ont TOUS aidée, soulagée, permis de faire un pas de plus.

Dans l’urgence j’utilisais les  fleurs de bach, les huiles essentielles, l’acupuncture, la sophrologie, la kinésiologie…. Et pour le côté chronique : la psychothérapie (où j’ai appris à libérer mes émotions avec l’aide de l’hypnose), l’homéopathie (un bilan CEIA est très utile dans ce cas là).

A ce stade, j’avais sorti la tête de l’eau, et c’était déjà énorme !

– Venons-en à la spiritualité :

Avec le recul et le regard que j’ai maintenant sur ce qu’est un être humain, le côté spirituel est à mon sens un élément incontournable dans la guérison des crises d’angoisse.

Pendant mes crises, une des choses qui revenait le plus souvent était l’envie de fuir. Fuir le lieu où je me trouvais, fuir les gens avec qui j’étais, fuir la situation présente ou à venir, et surtout fuir ce corps en plein chaos… Il m’emprisonnait littéralement dans ces sensations, émotions, pensées de terreur incontrôlables.

Mais, si je souhaitais fuir ce corps, c’est bien que J’OBSERVAIS ce corps et que j’étais autre chose, vous me suivez ? J’étais AU DELÀ de ça.

Voilà où je veux en venir : les crises d’angoisses ne sont pas vous, elles ne font que vous traverser ! Et pour l’avoir vécu pendant 10 ans, je peux vous certifier que je connais très bien le sujet. Je sais à quel point c’est dévastateur et sournois.

Donc, partant du principe qu’elles ne faisaient que me traverser, j’ai ACCEPTÉ de me laisser traverser.

J’ai arrêté de m’identifier à ça (« je suis folle, incapable, je ne pourrais jamais vivre normalement », etc…)

Et ce fût le début de la Guérison!

Guérison

Après des années de lutte, de recherche du pourquoi, d’où ça vient etc… j’ai pris conscience qu’à vouloir les repousser, je ne faisais que m’enfermer dans ce que je voyais comme un problème.

À partir de cette acceptation, même si j’avais encore des crises d’angoisse, quelque chose avait changé dans L’EXPERIENCE des crises. Elles sont devenues plus faciles à vivre, moins longues, moins intenses et je mettais moins de temps à m’en remettre.

L’ACCEPTATION n’est ni un outil, ni un traitement, ni une thérapie, elle est un positionnement intérieur basé sur le lâcher prise (qui fût pour moi le plus gros morceau) et par la suite, basé sur la CONFIANCE dans le fait que LA VIE SAIT.

Puis la guérison totale et définitive est arrivée quand, grâce à une merveilleuse thérapeute (qui est maintenant devenue une amie), j’ai reconnecté avec mon âme. Si cela vous intéresse, vous pouvez la retrouver ici :  http://oseretreheureux.com

Nous sommes une âme venue s’incarner dans un corps pour faire son expérience terrestre, et certaines expériences ou traumatismes peuvent nous déconnecter en partie.

Voilà pourquoi je pense qu’à un moment donné, et c’est valable pour tout le monde, avec ou sans crises d’angoisse, il est bon d’aller voir du côté de l’âme, de la conscience, de notre part divine…

3/ Puis vient la GRATITUDE

Si si, c’est possible !

Aujourd’hui j’ai une immense Gratitude pour cette expérience, pour cette épreuve, qui a été à ce jour la plus dure de ma vie (10 ans c’est long), mais QUEL CADEAU !

Gratitude

Les crises d’angoisse ont été mon plus grand maître , j’ai tant appris ! Voir l’article : Comment la Gratitude peut changer notre vie ?

La peur ne se combat pas, elle se vit, et c’est lorsqu’on accepte de la vivre en la voyant comme ce qu’elle est (une expérience), qu’on l’apprivoise, on la dépasse et elle perd toute emprise et toute raison d’être. La peur ne mène qu’à la peur.

Bien évidemment, j’ai toujours des peurs : je les vois, je les vis, et je ne les alimente plus. Je ne fonctionnerai plus jamais à partir de la peur, j’ai eu mon quota pour plusieurs vies !

Alors voilà, le chemin a été long pour moi mais ce n’est pas une fatalité, j’espère que mon témoignage pourra vous aider à avancer plus vite, vous donner des pistes et des solutions.

Et dans les moments les plus difficiles, rappelons-nous que la Vie, dans son Amour inconditionel, conspire avec bienveillance pour nous faire expérimenter ce que nous sommes venus apprendre.

Ouvrons-nous à ce qui nous est présenté ici et maintenant, vivons-le à 100 %.  Ainsi nous apprendrons cette leçon.

Se sentir moins seul(e) est aussi d’une grande aide alors je vous invite à partager votre expérience ou conseils dans les commentaires, cela pourra peut-être aider quelqu’un.

Merci beaucoup d’avoir partagé ce moment avec moi, au plaisir de vous lire et d’échanger avec vous !

Stéphanie.

PS : si vous souhaitez être informé de la parution de nouveaux articles, je vous invite à vous abonner à la Newsletter 😉

Vous pourriez également aimer...

17 commentaires

  1. Satnam a dit :

    WoW, mille fois merci 💗 je suis moi même une âme qui vis l’anxiété depuis probablement ma naissance . Ouf ce n’est pas de tout repos! J’ai tanté de suivre des thérapies à mon adolescence. J’ai lis des tonnes d’articles et même des livres mais jamais rien ne faisait du sens pour moi. Voir l’anxiété d’un œil spirituel change tout pour moi. Gratitude 🙏🏼

    1. C’est moi qui vous remercie pour votre commentaire, ça me touche beaucoup! 💖

  2. Très bel article, beaucoup d’émotions en le lisant, merci 😊!

    1. Merci beaucoup !! Je suis tellement heureuse qu’il raisonne pour vous 💖

  3. Nicole a dit :

    Un grand merci pour votre témoignage qui nous fait « toucher du doigt » une autre façon de gérer nos angoisses, anxiétés, etc… Beaucoup d’émotion en le lisant et un fort ressenti de votre envie sincère d’aider les autres. Merci !! Merci !!

    1. Merci beaucoup !!! En effet, il a vraiment été écrit dans un élan de réconforter et redonner de l’espoir à ceux et celles qui sont en train de le vivre… 💖

  4. Zijnen a dit :

    Bonjour, je confirme ce que vous dîtes. Écrire aide beaucoup aussi. Au mois de Mars sera publié mon livre « Nitro et Glycérine » mais seulement en italien pour le moment. Je ne regrette pas d’avoir vécu à cœur ouverte, mieux vaut souffrir et atteindre la conscience que persévérer inconsciemment et ne pas évoluer…

  5. Nad a dit :

    Je souffre moi-même de crises d’angoisses depuis 17 ans, et si j’ai apprécié votre manière de définir l’angoisse et de l’aborder, deux points essentiels m’ont toutefois interpellé. Elles sont, selon moi, primordiales à nuancer :
    La prise de médicaments, que vous condamnez et que moi-même je rebute, est pourtant essentielle dans des situations d’urgences, pour soulager la pression, retrouver une forme de stabilité, et surtout, pour ne pas se mettre en danger! Pour ma part, je n’arrivais même plus à me nourrir, à me laver ou à m’habiller durant des phases de crise trop violentes, et sans médication, je n’arrivais plus à émerger de ces vagues d’angoisses et j’ai failli y laisser la vie.
    Ensuite, si les angoisses peuvent arriver à n’importe qui, elles ne sont qu’un symptôme, et les raisons de leur apparition peuvent se révéler très diverses, complexes et profondes. De manière générale, si les médecines parallèles sont de superbes outils d’accompagnement (huiles essentielles, kiné, énergéticien-ne-s, etc.), le premier pas vers la guérison est de consulter un-e psychothérapeute ou un-e psychiatre qui pourra, dans un premier temps, établir une anamnèse approfondie et déceler la ou les raisons de vos symptômes, ou encore la présence d’une maladie psychologique. Dans mon cas, il m’a fallu 16 ans pour rencontrer LA psychothérapeute qui a su établir un diagnostic probant (je souffre de PTSD chronique car j’ai souffert de torture psychologique dans mon enfance) et m’a ainsi offert les clés pour comprendre la source de mes angoisses. La compréhension de soi-même me semble une étape essentielle à l’Acceptation. Les médecins issus des médecines parallèles ne peuvent pas réaliser cette étape, car ce n’est pas de leur ressort. Ils apportent toutefois une expertise spirituelle et physique complémentaire inestimable, mais aussi un soutien et un accompagnement qui n’a pas de prix. Ils aident à « accélérer » ou à renforcer le processus de guérison en touchant des aspects qui ne sont pas propres à la thérapie. J’en consulte moi-même et je ne saurai que vous le conseiller, car ils complètent parfaitement le cheminement de votre guérison !
    Pour ma part, je vis ma thérapie comme un véritable soulagement, et la compréhension m’apporte un encrage profond pour l’Acceptation. Malheureusement je n’arrive pas encore à accepter cette épreuve de la vie avec sérénité. Mais je me réjouis du jour où j’y arriverai 🙂
    J’espère que ces petits mots pourront aider les lecteurs de ce site <3
    Et courage à tou-te-s!

    1. Bonjour Nad,
      Merci beaucoup pour votre témoignage.
      Chaque expérience est unique et chaque parcours suit son cheminement. Je suis sûre que le vôtre va aider beaucoup de personnes également. Merci de nous le partager.
      Je vous rejoins totalement dans l’importance de la psychothérapie dans la guérison. Pour ma part, elle a duré 3 ans, et dans ce cadre l’hypnose m’a beaucoup aidée. Ma thérapie m’a permis d’exprimer et de découvrir beaucoup de choses sur moi-même. Depuis je conseille à tous de se donner ce rendez-vous avec soi-même.
      Je pense que la guérison est faite de petits et grands pas, avec une acceptation et un espoir grandissants.
      Je me rejouis que vous soyez en chemin et vous souhaite le meilleur à venir.
      Stéphanie.

  6. Florence a dit :

    C est très intéressant vraiment mais ne faut il pas avoir une grande force en soit pour parvenir à traverses ces moments très marquants ? Je ne doit pas être assez forte car dès que je panique je gère plus rien et c est trempent effrayant que perso je me bloque

    1. Personnellement, ma vie était devenue tellement insupportable et je voulais tellement arriver à dépasser ces peurs que j’en suis arrivée à me dire que même si je devais en mourir, j’irai aubout de ce que j’avais à faire ce jour-là. Oui il a fallu beaucoup de courage, et oui ça a été parfois très éprouvant, mais cela m’a permis de constater que je pouvais le faire. Oui je pouvais faire mes courses moi-même, oui je pouvais aller à un rendez-vous avec un thérapeute, oui je pouvais accepter de vivre une crise seule chez moi et la laisser me traverser, etc…. chaque pas était une victoire, laborieuse certes, mais victoire quand même. 😉

  7. Boyer a dit :

    Bonjour, j’aimerais contacter la thérapeuthe qui a réussi à vous reconnecter à votre âme je pense que j’ai essayer tout les outils émotionnels physiques pour m’en sortir mais à chaque fois mes crise reviennent. Le lien du site internet osez être heureux ne fonctionne pas. Pouvez moi stp m’envoyer les coordonnées de cette personne. Merci à vous 🙏. Aurélie

    1. Bonjour Aurélie,
      Mon Dieu je suis DÉSOLÉE je viens seulement de voir votre message!
      Bien sur voici le numéro du secrétariat où vous pouvez prendre rv 02 43 61 46 01.
      Je vous souhaite de retrouver l’équilibre si ce n’est pas déjà fait, et n’oubliez pas que rien ne dure et que tout est là pour nous apprendre… ❤️

  8. Frédisa a dit :

    De nouveau bonjour Stéphanie,
    Oui dans l’acceptation, il n’y a aucune résignation, et de l’avancée quant à la découverte et la compréhension du « Soi ».
    Chaque émotion est une parole.

    Concernant le ressenti du corps, pour ma part, j’aime explorer l’endroit où se pose l’émotion, et faire lien avec le chakra concerné, ça me donne de l’information, des outils, sur ma compréhension et mon avancée.

    À bientôt, peut être.
    Namaste🙏

  9. Lamarque a dit :

    Bonjour j’ai essayé de joindre votre amie et merveilleuse thérapeute dont vous parler dans cet article. Mais il n’y a ni son nom ni son contact sur son site. Pourriez-vous me LES transmettre svp? Merci pour ce partage 😉

    1. Bonjour Mélissa,
      Je suis vraiment désolée de vous répondre avec tant de retard, j’avais mis de côté mon blog tout ces derniers mois et je n’ai vu votre message qu’aujourd’hui…
      Voici le numéro du secrétariat où vous pourrez prendre rv 02 43 61 46 01.
      Je vous souhaite le meilleur de tout mon ❤️ et encore désolée pour mon manque de réactivité, je sais à quel point ça peut être dur par moments….
      A bientôt,
      Stéphanie.

  10. Zava a dit :

    Bonjour,
    Merci pour tous ces témoignages, dans ces moments d angoisse je me sens anormale et seule en plus de la douleur insupportable , une peur intense vous laissant bouche et intestins secs..
    Les plantes rhodiole safran mélisse m aide un peu et très rarement un petit anxyolitique pour souffler.
    Mais quand un instant la douleur s arrête, c est une renaissance, un remerciement intense.. comme si de l enfer nous arrivions au paradis. Je vous embrasse
    Flo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *